Les jeux de réalité virtuelle ont pris d’assaut le monde du jeu, offrant un niveau de divertissement interactif encore jamais vu. Grâce à l’introduction de la technologie VR, les joueurs peuvent désormais s’immerger dans des mondes virtuels nouveaux et passionnants. Mais pourquoi l’immersion est-elle si importante lorsqu’il s’agit de jeux en réalité virtuelle ? Dans cet article, nous allons explorer l’importance des environnements immersifs afin d’aider les joueurs à tirer le meilleur parti de leur expérience VR.

Qu’est-ce que la réalité virtuelle (VR) ?

La réalité virtuelle (VR) est une expérience simulée qui peut être similaire ou complètement différente du monde réel. Elle permet aux utilisateurs d’interagir avec un environnement tridimensionnel artificiel à l’aide de dispositifs électroniques, tels que des casques de réalité virtuelle et un casque d’écoute VR. La technologie de la VR existe depuis des dizaines d’années, mais elle ne s’est imposée que récemment en raison de son potentiel dans le domaine des jeux, de l’éducation et du divertissement.

La technologie VR nécessite généralement l’utilisation d’un casque ou de lunettes, qui bloquent toutes les sources de lumière extérieures, créant ainsi une expérience immersive en 3D. L’utilisateur porte un casque qui lui permet d’entendre les signaux audio et les effets sonores associés à son environnement virtuel. Les utilisateurs sont également en mesure d’interagir avec l’espace virtuel grâce à des commandes reliées directement à l’ordinateur ou au casque.

Il existe plusieurs types de réalité virtuelle, du totalement immersif au collaboratif, et du web au non immersif. La réalité virtuelle, que tout le monde attend avec impatience, est une option totalement immersive, car il s’agit d’un monde 3D interactif explorable, généré par ordinateur, qui peut vous emmener dans des endroits et vous plonger dans des scénarios qui ne sont pas accessibles à la majorité des gens dans la réalité, qu’il s’agisse de marcher dans une station spatiale, d’être suspendu en l’air ou de se retrouver dans un monde post-apocalyptique.

D’où vient la réalité virtuelle ?

La réalité virtuelle telle que nous la connaissons aujourd’hui existe depuis des décennies. Pour référence, le premier écran monté sur la tête n’était pas l’Oculus Rift, bien que ce soit l’appareil qui a probablement déclenché la renaissance de la réalité virtuelle, mais un appareil à l’époque qui avait révolutionné le domaine de la technologie appelé Headsight, créé dans les années 1960.

Cependant, il y avait aussi des prédécesseurs non numériques, à partir d’images à 360°, qui avaient le même objectif : transférer votre expérience à un autre endroit. La réalité virtuelle est un sage de la technologie, et pas seulement parce qu’elle est ancienne.

Au cours de ses 200 ans d’histoire, la technologie a été utilisée pour une variété de choses, de la science et de la médecine à la formation de pilotes et a aider les architectes à montrer leur dernier gratte-ciel en permettant aux gens de marcher dessus avant qu’une brique ne soit posée.

Oui, l’accent est mis sur les jeux ces jours-ci, mais la réalité virtuelle n’est pas seulement une question d’avantages. La réalité virtuelle a de nombreuses applications et celles-ci ne peuvent que se développer à mesure que la technologie évolue.

Qu’est-ce que l’immersion ?

L’immersion est le résultat de la présence dans un environnement étranger sans contact direct avec son environnement d’origine. Dans les simulations, l’immersion peut être obtenue en trompant un ou plusieurs sens (généralement la vue et l’ouïe, parfois la proprioception, plus rarement le toucher, et plus rarement l’odorat, etc.) pour “faire croire” au cerveau qu’il se trouve dans un milieu spécifique (par exemple un milieu simulé).

Ainsi, dans une simulation de pilotage, l’immersion consistera à tromper le cerveau de l’utilisateur pour qu’il s’imagine plutôt aux commandes d’un avion, qu’assit à un bureau devant un ordinateur. Bien sûr, le cerveau n’est pas entièrement dupe, et l’utilisateur sait toujours où il se trouve réellement (ne serait-ce que parce qu’il se souvient comment il s’est retrouvé assis devant l’ordinateur, et non dans le cockpit de l’avion quelques minutes plus tôt…).

Toutefois, si l’immersion est suffisante, le cerveau finit par accepter la coexistence de l’environnement (réel et simulé) et commence à agir dans l’environnement simulé, de la même manière qu’il le ferait dans l’environnement réel équivalent.

L’immersion peut être définie comme satisfaisante lorsque les réponses physiologiques de l’utilisateur (rythme cardiaque, transpiration, hypervigilance, etc.) commencent à correspondre plus étroitement aux interactions avec l’environnement simulé, qu’avec l’environnement réel.

Quelle est la différence entre l’immersion et la simulation d’immersion ?

L’immersion est un concept souvent utilisé pour décrire l’expérience de l’engagement dans une activité ou un environnement. Il a été appliqué à de nombreux contextes différents, notamment les médias numériques, les jeux et même la réalité virtuelle. Mais quelle est la différence exacte entre l’immersion par simulation et l’immersion traditionnelle ?

L’immersion par simulation fait référence à l’utilisation d’une technologie qui simule un certain environnement ou une certaine activité. Ce type de technologie peut être utilisé à des fins de formation ou d’éducation, ainsi que pour le divertissement. Par exemple, les simulateurs de vol sont utilisés dans les programmes de formation des pilotes pour créer un environnement réaliste, dans lequel les pilotes peuvent s’entraîner à voler sans décoller réellement dans le ciel.

L’immersion par simulation comprend également des éléments tels que les casques de réalité virtuelle, qui permettent aux utilisateurs d’explorer des mondes virtuels grâce aux mouvements de leur corps et à leurs interactions avec d’autres joueurs ou objets dans ces environnements.

L’immersion traditionnelle consiste à s’engager dans une activité ou un environnement sans assistance technologique.

L’apprentissage est de meilleure qualité lorsqu’il est actif et participatif

En prenant l’exemple d’un élève-pilote dans un simulateur de vol, il peut ainsi appréhender les effets de ses actions sur le vol et maîtriser les actes réflexifs de pilotage d’une manière équivalente à ce qu’il éprouvait en pilotant un aéronef en vol. Équivalent, mais pas identique. Cependant, le coût financier d’une heure de vol en simulateur est bien inférieur à celui d’un avion réel, tout comme le risque encouru.

L’avantage d’obtenir une bonne immersion dans ce cas est de minimiser les différences entre l’environnement simulé et l’environnement réel équivalent du point de vue du cerveau de l’élève.

Ainsi, pour être efficace, un bon simulateur de pilotage d’avion doit mettre l’élève dans une situation où son corps pourra interagir avec l’avion simulé de la même manière qu’il le ferait dans un avion réel :

  • Les commandes de l’avion doivent avoir la même ergonomie (position, forme et effort nécessaire pour les actionner),
  • Les informations de l’environnement simulé doivent parvenir à l’utilisateur par les mêmes sens physiques (vue, ouïe, toucher, proprioception, équilibrioception, etc.),
  • L’environnement simulé doit fournir suffisamment de stimuli pour que le cerveau de l’apprenant se préoccupe davantage de ses interactions avec l’environnement simulé que des différences qui existent entre celui-ci et la réalité. Cela signifie que quelque chose doit souvent arriver…

Dans ces conditions, la formation sur simulateur sera optimale et permettra à la personne de progresser de manière équivalente à ce qu’il obtiendrait en vol, mais à un coût financier et à un risque fortement réduit.

Le deuxième avantage majeur de l’immersion est sa capacité à mettre la personne dans des situations extrêmes sans le mettre en danger.

L’importance de l’immersion dans les jeux de VR

En conclusion, les jeux de VR et l’expérience d’immersion offerte sont un excellent moyen de faire participer les joueurs à un environnement divertissant et interactif. L’immersion est essentielle pour créer un jeu de réalité virtuelle crédible et captivant. Elle permet aux développeurs de concevoir des histoires captivantes, de créer un sentiment de présence et d’offrir aux utilisateurs une expérience interactive et mémorable. L’immersion permet également aux développeurs de créer des expériences puissantes et émotives, qui peuvent donner aux joueurs l’impression de faire partie de l’histoire ou du monde.